Qui sommes-nous ?

Les auteur.e.s du texte sont les suivants :

Arnaud Becheler, master recherche, écologie évolutive, Montpellier
Nicolas Bredèche, enseignant-chercheur, bio-informatique, Paris
Juliane Casquet, chercheuse, écologie évolutive, Toulouse
Anne Charmantier, chercheuse, écologie évolutive, Montpellier
Victor Colomina, master recherche, écologie évolutive, Toulouse
Sophie Delerue, chercheuse, biologie évolutive, Belgique
Frédéric Ducarme, enseignant-chercheur, philosophie des sciences, Paris
Sophie Gerber, chercheuse, génétique des populations et philosophie de la biologie, Bordeaux
Patricia Gibert, chercheuse, écologie évolutive, Villeurbanne
Frédéric Hospital, chercheur, génétique, Jouy en Josas
Léa Lejeune, étudiante, biologie évolutive, Cachan
François Maricourt, enseignant SVT, Cestas
Thomas Pradeu, enseignant-chercheur, philosophie de la biologie, Paris
Christophe Robaglia, enseignant-chercheur, génétique, Marseille
Laure Villate, chercheuse, écologie évolutive, Bordeaux
Caroline Zanchi, chercheuse, écologie évolutive, Berlin

Publicités

6 réflexions sur “Qui sommes-nous ?

  1. Beauvallet Eve dit :

    Bonjour,
    Je suis journaliste pour le magazine Glamour et prépare un dossier sur la féminité pour lequel nous sollicitons des professionnels de champs de compétences très variés. Je cherche un enseignant/chercheur en biologie qui puisse répondre, le temps d’une conversation téléphonique d’un quart d’heure, à deux-trois questions autour des sujets que vous développez dans cette tribune. Pouvons-nous correspondre par mail? Il s’agit, j’en suis navrée, d’une demande un peu urgente puisque je cherche quelqu’un qui puisse me répondre d’ici vendredi.
    Cordialement,
    Eve Beauvallet

  2. François-Xavier Rochette dit :

    C’est idiot, formidable d’idiotie même!

  3. […] Par un collectif d’enseignants et de chercheurs en biologie et en philosophie de la biologie […]

  4. Lasserrre dit :

    Bravp pour votre article paru dans le Monde. Je l’ai trouvé remarquable, pédagogique, juste, éclairant et l’ai fait circuler.

  5. Jean Robert GAUTHEY dit :

    Je ne comprends pas bien l’intérêt de caricaturer la position de vos adversaires. Au niveau de la rhétorique le procédé est connu depuis l’antiquité pour permettre d’obtenir l’approbation des gens peu éduqués. Pourquoi n’essayez vous pas simplement d’exprimer votre position sur le sujet? Et si vous n’avez pas de position pourquoi vous exprimer?
    Votre démarche est bien peu scientifique mais plutôt polémique.

    • Caroline Zanchi dit :

      Sauf que nous ne sommes plus dans l’Antiquité, et que même les « gens peu éduqués » comme vous les appelez peuvent chercher par eux mêmes et s’apercevoir que nous ne mentons pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :